daolnwod.net
Image default
Santé

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

Comment fonctionne une cigarette électronique ?
5 (100%) 1 vote[s]

Si vous avez décidé de vous lancer dans le vapotage pour arrêter de fumer, vous venez de prendre une excellente décision. En effet, la cigarette ne comporte pas moins de 4000 substances nocives pour l’organisme et engendre de nombreux problèmes de santé. Toutefois, avant de devenir un vapoteur expérimenté, il va vous falloir comprendre le fonctionnement de votre nouveau joujou afin d’en tirer le meilleur parti. Voici donc tout ce qu’il vous faut savoir sur ce qui fait une cigarette électronique et son fonctionnement.

Le clearomiseur

C’est dans cette partie de votre cigarette électronique que se trouvent le réservoir et la résistance. Il se visse directement sur la batterie et va accueillir le liquide pour cigarette électronique que vous aurez choisi, à base de nicotine ou pas. Pour permettre de vapoter en toute tranquillité, le clearomiseur comprend un embout buccal sur lequel se place la bouche, la résistance, qui contient la mèche et pour certains modèles, un bouton de réglage pour contrôler le débit d’air lors du vapotage.

Le clearomiseur aussi appelé atomiseur peut être à résistance haute, basse ou double résistance. De ces critères dépendront ensuite la production de la vapeur de basse ou haute intensité selon vos exigences.

La batterie

Il est impossible à votre cigarette électronique de fonctionner sans batterie. Cette dernière va permettre d’apporter l’énergie indispensable pour chauffer l’e-liquide et vous permettre de vapoter. Il existe des cigarettes électroniques avec batteries incluses et d’autres dont la batterie peut se démonter pour être plus pratique lors de vos déplacements. Pour mesurer l’autonomie de votre batterie, vous devez vous fier au nombre de milliampères par heure (mAh). Plus le chiffre sera élevé, plus votre batterie possédera d’autonomie.

Selon le type de fumeur que vous êtes, vous aurez besoin d’une batterie d’une autonomie variable. Ainsi, pour un grand fumeur, une batterie de 1300 à 2200 mAh apportera un plus grand confort lors de la vape, car il ne sera pas nécessaire de la recharger souvent.

La résistance

La résistance ou « coil » en anglais est la partie du clearomiseur qui contient la mèche qui s’imbibe du liquide pour e-cig. Elle comprend également le fil résistif qui lui, va chauffer lors de la mise en marche de la cigarette électronique. Ce dernier au contact de la mèche va permettre au liquide pour cigarette électronique de s’évaporer et ainsi vous permettre de vapoter. Pour un vapotage en toute sérénité, il est recommandé de changer la résistance chaque fois que vous aurez vapoté 50 ml d’e-liquide.

Comment interagissent les différentes parties de l’e-cigarette ?

Les trois parties principales citées plus haut sont indispensables à toute cigarette électronique. Le clearomiseur contient le liquide pour e-cig qui va être chauffé par la résistance, cette dernière étant alimentée en électricité par la batterie. Lors de l’aspiration, le liquide contenu dans la cigarette électronique va se transformer en vapeur d’où le terme de vapotage. C’est le hit produit lors de cette aspiration qui procure les mêmes sensations que lorsque vous fumez une cigarette à base de tabac.

L’intensité de la vapeur produite va dépendre de la résistance de votre e-cig. Plus la valeur ohm de la résistance est basse, plus le hit sera intense. De même cela aura aussi un impact sur la température de la vapeur. Ainsi, lorsque l’ohm est inférieur à 1, la chaleur sera élevée plus rapidement.

Related Articles

Covid-19 : Les nouveaux dispositifs « solidaires »

administrateur