daolnwod.net
Image default
Business/B2B

Résoudre les problèmes d’allergie avec la housse d’oreiller anti acariens

Notez cet article

Les espèces les plus communes en Europe sont Dermatophagoides pteronyssinus et Euroglyphus maynei. Dans les climats tropicaux et subtropicaux, Blomia tropicalis apparaît comme une source importante d’allergènes de poussière domestique. Nous devons considérer que la mondialisation influence également ces populations et que les populations d’acariens de chaque région climatique ne devraient pas être aussi stagnantes.

Un danger réel pour la santé

Ils sont inoffensifs pour l’homme, mais leurs résidus fécaux ont un grand pouvoir allergisant. Dans son développement, des facteurs tels que la température, l’humidité relative et la nutrition sont importants. La température de croissance optimale est de 25 ° C. L’humidité relative optimale est de 70 à 80%, une humidité inférieure à 45% étant mortelle, et sa nutrition est basée sur des débris humains et animaux. On les retrouve sur les matelas, oreillers, tapisseries, couvertures, couettes, fauteuils, bibliothèques, dans les poils des animaux, des enfants, etc. La faune acarologique de la poussière domestique est étudiée d’un point de vue biologique depuis des siècles. Actuellement, plus de 30 000 espèces sont identifiables.

Pour les empêcher de se développer, la housse d’oreiller anti acariens de ephacare.fr demeure une alternative de choix.

Relation entre les acariens et les allergies (rhinite, asthme)

En 1967, Voorhost et Spieksma décrivent la relation entre la sensibilisation des acariens et l’allergie à la poussière domestique. Ensuite, des études sont menées sur la relation entre le contrôle environnemental et l’évolution des personnes allergiques aux acariens atteints de rhinite et / ou d’asthme. Une amélioration apparaît après une lutte adéquate avec la diminution du nombre d’acariens dans leur habitat avec l’évolution de la maladie.

Il a été démontré que la diminution de la contamination par les acariens dans l’environnement domestique conditionne une diminution des symptômes de l’asthme. Et parce que l’oreiller est en contact direct avec les voies respiratoires, il convient de le protéger au mieux avec une housse d’oreiller anti acariens.

Mesures de contrôle environnemental pour les patients allergiques à la poussière

Le suivi des mesures décrites ci-dessous contribuera à améliorer significativement les résultats du traitement mis en place. Toutes les mesures indiquées doivent être rigoureusement et continuellement maintenues, outre l’utilisation de housse d’oreiller anti acariens. L’abandon ou la relaxation progressive de l’un d’entre eux peut être à l’origine d’une aggravation du patient.

–           La personne allergique doit avoir une chambre simple, bien ventilée à l’extérieur et sans taches d’humidité. La température ne doit pas dépasser 22 ° C.

–           La chambre doit contenir les meubles essentiels (lit, armoire, petite table) Évitez les livres, jouets, affiches, tapis, tapis, rideaux, etc. Pour les enfants, les jouets en tissu ou en peluche doivent être interdits.

–           La pièce doit être ventilée pour provoquer une baisse de l’humidité et de la température ambiante. La ventilation doit être effectuée au moment de la plus grande insolation après le nettoyage quotidien.

–           Le nettoyage de la chambre se fera le matin et avec la fenêtre ouverte.

–           Utilisez un chiffon humide pour enlever la poussière, cela l’empêchera de se déplacer d’un endroit à un autre dans la pièce. Le patient doit toujours être absent.

–           Le matelas et l’oreiller doivent être en caoutchouc mousse de latex ou en matériau acrylique.

Related Articles

Boulangerie : comment choisir ses meubles ?

Claude

Qu’est-ce que le service à la famille ?

Claude

Tout savoir sur les ralentisseurs de vitesse

Claude