daolnwod.net
Image default
Business/B2B

Tout savoir sur les ralentisseurs de vitesse

Tout savoir sur les ralentisseurs de vitesse
2.5 (50%) 2 vote[s]

Les accidents de la route coûtent la vie à des milliers de personnes chaque année en France. La vitesse excessive est pointée du doigt. Quels sont les dispositifs mis en place pour obliger les automobilistes à lever le pied et quelle est la réglementation qui encadre leur installation ?

Les différentes sortes de ralentisseur de véhicule

Le dos d’âne est le type de ralentisseur de vitesse le plus ancien et le plus courant. Également appelé « gendarme couché », ce dispositif a la forme d’une bosse d’environ 10 cm de hauteur pour 30 cm de largeur et 4 m de longueur. On le rencontre sur les voies accueillant un nombre important de voiture. Particulièrement efficace, il oblige les automobilistes à rouler au pas, voire marquer un arrêt pour ne pas risquer de casser le carter du moteur de leur voiture.

A l’entrée des péages d’autoroute et sur les voies rapides, on rencontre la bande sonore ou ralentisseur rugueux qui a la particularité d’émettre un son au passage d’un véhicule. Sa forme est proche de celui du dos d’âne, mais elle est beaucoup plus fine et un peu plus large. Cette innovation technologique en matière de ralentisseur de vitesse est installée par groupe de six pour plus d’efficacité.

D’autres types de ralentisseur de vitesse moins courants se rencontrent aussi sur les routes de France : chicanes, écluse, ralentisseur trapézoïdal, créneau, ralentisseur passe-câble, courbe serrée. Ces ralentisseurs sont installés pour répondre à des besoins sécuritaires liés à la configuration de la route, et leur mise en place requiert une étude technique spéciale.

Que dit la réglementation en matière de ralentisseur de vitesse ?

Naturellement, les ralentisseurs de vitesses ne peuvent pas être installés n’importe où et n’importe comment. Avant d’en installer, il est recommandé de bien lire le décret n°94-447 du 27 mai 1994 pour ne pas enfreindre la loi. Le décret en question stipule, entre autres, que la mise en place d’un dos d’âne et d’un ralentisseur trapézoïdal ne peut se faire que dans les agglomérations et dans les aires de repos d’autoroute.

En outre, tous les ralentisseurs de vitesses doivent être parfaitement perpendiculaires à la chaussée. Ils ne doivent pas non plus provoquer des accumulations d’eau qui détériorent prématurément les infrastructures routières. Ils doivent également être fabriqués avec des matériaux durables et respectueux de l’environnement et doivent être bien visibles par tous temps et à toute heure de la journée et de la nuit. Pour cela, l’utilisation de dispositifs réfléchissants et/ ou de panneaux de signalisation est requise.

Related Articles

Qu’est-ce que le service à la famille ?

Claude

Comment fonctionnent les entreprises de traduction ?

Tamby

Le four : l’outil indispensable pour un artisan boulanger

Claude